3samedi
ActuellementFermé
08:30 - 12:00

Développement durable

La politique environnementale de la Ville de Drusenheim vise à préserver les ressources et offrir aux habitants et aux visiteurs un cadre de vie agréable, aujourd’hui et pour l’avenir.

Accès rapide

Environnement

Plan de gestion différenciée

Dans cette optique de préservation de l’environnement, un plan de gestion différenciée est appliqué. Ce plan, conçu en partenariat avec la FREDON Alsace (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles), recense les différents espaces afin de proposer un entretien adapté pour chaque lieu. L’objectif est double :

  • Préservation de l’environnement
  • Meilleure efficacité du travail des personnels

Le plan se définit en trois types d’espace, chacun avec ses spécificités :

  1. Catégorie 1 : lieux emblématiques, prioritaires de la ville, nécessitant des fréquences d’entretien plus soutenues. Par exemple : lieux institutionnels (mairie, écoles, Pôle Culturel, etc.), lieux de culte (église), lieux de recueillement (monument aux morts, cimetière), entrées de ville, etc.
  2. Catégorie 2 : lieux où la végétation spontanée est mieux tolérée. L’entretien a pour objectif de maîtriser la végétation spontanée sans la supprimer totalement.
  3. Catégorie 3 : lieux où la végétation naturelle est encouragée, par exemple zones boisées et forestières, bordures de rivières, zones protégées, etc.

Abandon des produits phytosanitaires, action "Zéro Phyto"

Depuis plusieurs années, la Ville de Drusenheim a entamé une démarche de réduction des produits phytosanitaires qui ne sont plus du tout utilisés depuis fin 2016. La ville a mis en place de nouveaux processus de travail et a investi dans du matériel spécifique et performant afin de parvenir à cet objectif. Des mesures préventives contre les plantes indésirables sont systématiquement entreprises dans la conception des massifs : paillage, plantes couvre-sol, etc.

Biodiversité

Plusieurs techniques d’entretien ont été mises en œuvre pour favoriser la biodiversité des plantes et de la faune :

  • Tonte différenciée : une « bande de propreté » est créée sur le pourtour de ces zones, la fréquence de tonte sur le reste de la zone herbeuse est très espacée
  • Fauche tardive : l’herbe n’est pas tondue mais fauchée avec un matériel spécifique qui laisse l’herbe plus haute qu’un gazon d’ornement
  • Prairies naturelles et fleuries : ces lieux visent à favoriser une richesse écologique encore plus importante afin de créer un environnement accueillant pour les insectes, notamment pollinisateurs

Des hôtels à insectes sont installés, par exemple dans les Jardins de l’Altwasser, les éventuels traitements insecticides (anti-moustiques) sont exclusivement biologiques et utilisés de manière très ciblée. Des nichoirs à abeille, mésanges et chauve-souris permettent de soutenir ces espèces en danger, utiles dans la lutte contre les indésirables.

Matériel technique adapté

Dès 2015, la commune a investi dans des véhicules électriques :

  • 1 Kangoo électrique
  • 1 véhicule électrique Goupil pour l’entretien de la voirie

3 tailles haies, 1 sécateur, 1 débroussailleuse et 3 binettes électriques, branchés sur trois batteries à dos, complètent cet équipement. La station de charge permet d’optimiser la recharge, d’éviter une consommation inutile et d’augmenter la durée de vie des batteries. 

L’investissement dans ces équipements écologiques permet également de réduire les nuisances sonores pour les employés communaux des Espaces Verts, mais aussi pour le citoyen. Le poids plus léger de ces outils améliore le confort de travail.

Trame verte et bleue

Depuis plus de vingt ans, Drusenheim s’est engagée dans la mise en place d’une trame verte. Ce projet a pour objectifs de :

  • Rétablir les connexions entre les milieux naturels
  • Favoriser les corridors écologiques
  • Entretenir l’excellente cohabitation des espaces naturels et urbains

Pour le milieu aquatique, très présent à Drusenheim, la démarche est la même avec la trame bleue. Les trois cours d’eau (la Moder, le Kreuzrhein et le Rhin) ainsi que les zones humides sont concernés. L’un des objectifs prioritaires est de permettre le respect des cycles saisonniers.

Drusenheim a la chance d’avoir un environnement naturel particulièrement riche et précieux avec plusieurs cours d’eau, des étangs, des zones humides et une forêt rhénane classée au biotope.

Manifestations éco-citoyennes

Chaque année, associations et particuliers s’engagent aux côtés de la Ville pour deux manifestations en lien avec l’environnement.

Le « nettoyage de printemps » a pour objectif de débarrasser les espaces naturels des détritus qui les souillent. Chemins forestiers, pistes cyclables, bords de routes et de rivières sont parcourus par les dizaines de bénévoles.

La journée éco-citoyenne se concentre sur l’entretien des espaces publics et du cadre de vie. Dans les Jardins de l’Altwasser ou d’autres lieux de la Ville, les participants contribuent par exemple au désherbage et à d’autres tâches désormais faites à la main depuis l’abandon des produits phytosanitaires.

Gestion des déchets

La gestion des déchets et du recyclage à Drusenheim est assurée par la RIEOM (régie intercommunale des ordures ménagères). Le tri à domicile, avec la présence de trois conteneurs par foyer, et la taxe incitative (nombre de levées et poids) sont en vigueur. La RIEOM propose également diverses actions environnementales : ambassadeurs du tri (qui interviennent par exemple dans les établissements scolaires), composteurs individuels à bas prix, collecte de jouets en faveur des enfants défavorisés, etc. Pour plus d’informations, consultez le site de la RIEOM.

Commune nature : 4 libellules

Dès 2014, la Ville a été récompensée de son engagement par le label Commune Nature deux libellules, puis elle a obtenu en 2021 la plus haute récompense : les trois libellules avec un niveau « bonus ».

Ce niveau « bonus » distingue les collectivités intégrant des critères plus ambitieux en matière de biodiversité.

C’est la reconnaissance d’une démarche vraiment aboutie : seules quatre communes dans le Bas-Rhin peuvent s’enorgueillir de cette quatrième libellule.

La Ville s’est engagée de longue date dans une démarche environnementale, notamment via le label Ville 4 fleurs, où les critères de développement durable ont pris de plus en plus d’importance. Il était donc naturel de vouloir officialiser cet attachement à la protection de la nature.

Les actions prises par la Ville afin de protéger la biodiversité et l’eau sont par exemple :

  • Abandon complet des pesticides et utilisation de méthodes alternatives de désherbage
  • Plan de gestion différenciée afin d’adapter précisément le niveau d’entretien aux différents espaces
  • Connaissance de la biodiversité locale et respect des espèces autochtones lors des projets de réaménagement
  • Désimperméabilisation des sols
  • Démarche globale de préservation des ressources, par exemple utilisation d’électricité verte pour l’éclairage public et une majorité de bâtiments communaux
  • Etablissement d’une trame verte avec des couloirs et des espaces naturels au cœur de la commune
  • Communication et mobilisation de tous les acteurs, y compris associations et habitants.

Plan climat

Le Plan Climat est un projet territorial de développement durable. À la fois stratégique et opérationnel, il prend en compte l’ensemble des problématiques Climat – Air – Energie pour se décliner en plusieurs axes d’actions tel que :

  • La réduction des émissions de gaz à effet de serre
  • L’adaptation au changement climatique
  • La sobriété énergétique, la qualité de l’air et le développement des énergies renouvelables.

Depuis décembre 2018, la Communauté de Communes a mené à travers le Club Climat (en collaboration avec ses communes, ses partenaires et ses habitants), la définition du premier plan Climat – Air – Energie territorial du Pays Rhénan.

Tous concernés : entreprises, associations, agriculteurs et grand public !

Pour sa toute première définition d’une politique climat, le projet de plan d’action est riche et ambitieux. La participation de tous les acteurs du territoire est essentielle : un seul objectif, proposer des actions concrètes qui constitueront le plan d’actions citoyen. 

Retrouvez toutes les actions détaillées sur le territoire de Drusenheim via le site internet de la Communauté de Communes du Pays Rhénan.

L’électricité passe au vert

En 2021, la commune a choisi de se fournir en électricité renouvelable.

Avec ce contrat de 3 ans, 100 % de l’éclairage public et des bâtiments sont alimentés par une électricité « verte ». Elle provient de sources renouvelables comme le solaire, la géothermie ou la biomasse. Face au changement climatique, utiliser, promouvoir et développer des sources d’énergies durables font partie des mesures prises par la Ville dans le cadre du Plan Climat, comme par exemple :

  • Réduction de l’éclairage public: l’éclairage public est réduit, soit la luminosité est baissée, soit un lampadaire sur deux est éteint. Cela permet de faire des économies d’énergie et donc financières mais aussi de lutter contre la pollution lumineuse qui perturbe la faune.
  • Pompes à chaleur: une nouvelle pompe à chaleur au Pôle Culturel permet de chauffer ce bâtiment grâce à une énergie entièrement renouvelable et sans produire de gaz à effets de serre. Le déploiement de ce type d’installation dans d’autres bâtiments publics sera également étudié.

D’autres actions y contribuent également.

Les écoles maternelles et l’école primaire, les équipements culturels et sportifs, la mairie et l’ensemble de l’éclairage public fonctionnent donc maintenant à l’électricité verte à 100 %, qui de plus est produite en Alsace.

Mobilité

Engagement pour la pratique cycliste

Drusenheim compte environ 11km de pistes et bandes cyclables au sein de la commune. Grâce à ce réseau souvent séparé de la circulation automobile, il est possible de parcourir la Ville en toute sécurité.

En 2018, la Ville a inauguré un garage à vélo à proximité de l’école Jacques Gachot pouvant accueillir jusqu’à une centaine de bicyclettes, afin de permettre aux élèves d’utiliser ce moyen de déplacement dans les meilleures conditions.

Bornes de recharge pour véhicules électriques

Les premières bornes de recharge pour véhicules électriques sont d’ores et déjà installées dans le Pays Rhénan. On les trouve sur les parkings de 7 gares de la ligne TER Strasbourg-Lauterbourg (Kilstett, Gambsheim, Herrlisheim, Drusenheim, Sessenheim, Rountzenheim-Auenheim et Roeschwoog), devant la piscine intercommunale à Drusenheim et sur le parking de l’ESCAL à Dalhunden. Chaque borne étant double, 18 points de charge sont à disposition.

Les bonus des bornes sont les suivants :

  • Ouvertes à tous sans abonnement, 24h sur 24
  • Référencées sur toutes les applications mobiles
  • Fonctionnant à l’énergie renouvelable
  • Puissance de recharge : 22 kW

A Drusenheim, elles se situent à la Gare et à la Piscine Odonates :

  • Libre d’accès
  • Borne double
  • Puissance : 22kVA
  • Tarif : 1€ le branchement et 0.30€ le kWh

Consultez toutes les autres bornes de recharge réparties sur le territoire de la communauté de communes du Pays Rhénan sur ce site web.

Service de location de vélos électriques

L’Office de tourisme intercommunal propose des vélos électriques à la location, pour découvrir notre région en douceur et sans effort. Plus d’informations sur le site de Visit Pays Rhénan.

Pacte vert Drusenheim

Depuis 2007, la Ville s’associe à la plasticienne Diane Bernhard pour créer un projet artistique. Les œuvres, installées dans les espaces verts et publics de la commune, déclinent un thème sur trois ans. Actuellement, le projet s’intitule « Pacte Vert Drusenheim » et se focalise sur la lutte contre le réchauffement climatique. Inspiré du « green deal » de la commission européenne, il nous encourage à réfléchir et surtout agir dans ce domaine primordial pour l’avenir de l’humanité.

Les œuvres actuellement visibles à Drusenheim :

  • La Goutte, à l’école Molière (réalisée avec les élèves), aborde la notion de la préservation des ressources en eau, élément vital pour notre survie et pourtant l’un des plus menacé. 
  • L’Effet Domino, à l’école La Farandole (réalisée avec les élèves), évoque la dépendance de tous les écosystèmes, des formes de vie végétales, animales et humaine et des effets dévastateurs que peuvent avoir des changements qui paraissent anodins à petite échelle.
  • All We Need – Nos besoins essentiels, située place d’Alsace et réalisée elle aussi avec les élèves des écoles maternelles, aborde la notion d’économie circulaire et surtout poussera le spectateur à s’interroger sur ce qui est vraiment indispensable à la vie. Promouvant la démarche circulaire de recycler-réutiliser-réparer par son contenu, cette œuvre le fait aussi par son processus de création : elle est composée de pièces extraites d’anciennes structures qui ont été, justement, recyclées, réutilisées, réparées.
  • Synergie, installée à la place du Maire Pierre Schott, mêle création humaine et végétal pour évoquer l’un des domaines les plus néfastes en termes d’émissions de gaz à effets de serre : les transports. Cette voiture stylisée se transforme, par l’ajout de câbles sur lesquels courent des plantes, en un véhicule vert, qui rejette fleurs et verdure plutôt que l’air vicié de son pot d’échappement.
  • L’Ecosphère, au rond-point de la piscine, est une sculpture qui évolue depuis plusieurs années, chaque élément des projets artistiques successifs venant la compléter et l’enrichir. Cette démarche est poursuivie cette année avec une prise de position forte et réaliste : l’humanité doit agir maintenant, s’adapter avant que les changements qu’elle a provoqués ne causent sa perte.

Horaires d'ouverture

  • Lundi : 8h – 12h et 15h – 17h
  • Mardi : 8h – 12h et 15h – 17h
  • Mercredi : 8h – 12h
  • Jeudi : 8h – 12h et 15h – 17h
  • Vendredi : 8h – 12h et 15h – 17h
  • Samedi : 8h30 – 12h
  • Dimanche : fermé